Le charity marketing …. Pas si charitable que ça !

Après Maje ou encore Thomas Sabo, c’est au tour de Repetto de se mobiliser en proposant la création d’une ballerine à destination des victimes du séisme japonais. Au delà de cette image de sociétés éthiques, engagées et soucieuses de leurs environnements, on peut se demander quels avantages retirent les marques à se lancer dans ce type d’actions ….. Car oui, … Lire la suite